Le statut du cahier

Publié le par A.L

Extraits de la séance de travail du 30/8 (groupe Savier Lamotte)

- Le cahier (ou classeur) porte la double empreinte du professeur et de l'élève. Il faut donc d'emblée expliciter formellement une façon de différencier visuellement ces deux empreintes. 
Plusieurs méthodes existent : 
- page de gauche pour le cours/ page de droite pour les exercices ou documents(synchronisation pas toujours évidente)
- couleurs différentes (éviter la tentation du crayon papier par nature effaçable -> trace écrite non légitimée!)
- on peut aussi faire encadrer la trace écrite du professeur


- Le cahier est aussi un support évaluable. (les élèves estiment parfois que cela relève du domaine privé et de leur plus stricte intimité!) On doit y retrouver une cohérence (celle, supposée, du professeur) mais aussi la trace du travail personnel de l'élève.
Il est donc conseillé de poser cette exigence dès le début d'année et de prévoir une note de cahier au cours du trimestre. (niveau collège, 2nde au lycée et autres classes du lycée, pourquoi pas, en fonction du profil d'élèves.)

Extrait des Instructions officielles, niveau collège : Le cahier est le support et le guide du travail des élèves. Doivent y figurer les repères chronologiques et spatiaux qu'il est indispensable de mémoriser, la trace des lectures, des observations de cartes, d'images, de documents. Le cahier peut être aussi support d'exercices : rédaction autonome, élaboration de croquis. Un résumé complet est-il indispensable ? Pour guider l'acquisition des connaissances, le cahier doit permettre aux élèves de retrouver en liaison constante avec le manuel repères essentiels et fil conducteur. Ainsi les élèves pourront-ils acquérir une pratique autonome du manuel.

 

Le manuel et le cahier, outils du travail des élèves

Publié dans Commencer l'année

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article