Topic "Avez-vous des astuces pour faire travailler les élèves démotivés?"

Publié le par Marion Breuzet

Topic lancé par Marion Breuzet

"Avez-vous des astuces pour faire travailler les élèves démotivés?
Comment captiver les élèves qui regardent leur montre tout le temps, qui cherchent par tous les moyens à faire dévier le cours, qui n'arrivent pas à se concentrer sur ce qui se passe en cours?
Comment faire travailler les élèves qui attendent la correction de l'activité, qui se trouvent toujours en train de coller l'activité quand on en vient à la correction, qui prétendent ne comprendre aucune question, qui n'ouvrent leur livre qu'au moment où l'on passe où lorqu'on les interroge...?"


Commentaire de Claire 
"je suis dans le même cas de figure que toi, ma classe (de seconde) met 3 ans à se mettre en route pour les activités. La prochaine fois je leur fais faire l'exercice par écrit sur feuille à part et je leur dis que je vais ramasser des copies au hasard.on va voir si ça marche. Pour les mous du genoux, peut être tu pourrais les déplacer à l'avant mais ils risquent de passer leur tps à se plaindre."

Publié dans Discussions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Moi aussi je suis confrontée à ce genre de problèmes.Mais je rencontre plusieurs cas de figures avec mes élèves de seconde. Certains sont démotivés car ils ont toujours de mauvaises notes alors j'essaie de valoriser le peu qu'ils font ex: montrer leur cartes à toute la classe quand elle est bien faite. D'autres sont en classe en tant que touristes, alors je les interroge gentiment pour capter leur attention tout en évitant de les humilier, mais ça ne marche pas toujours. Je pense que si deux ou trois élèves ne veulent pas travailler, il faut leur montrer qu'ils sont en marge de la classe. On ne peut rien y faire.
Répondre
E
C'est un gros problème. Je me suis retrouvée dans la même situation. Au début je ramassais tout mais je me suis vite retrouvée avec des paquets de copies à corriger et que des corrections à faire. Ce que je fais c'est que je leur raconte une histoire un peu croustillante ou une anecdote. La dernière fois avec des 5eme, il ne restait que 5 min avant la fin du cours et ils devaient copier un exercice à faire pour la prochaine fois et je leur ai dit que s'ils copiaient assez vite et en silence je leur raconterai le massacre des Ummeyades par les abbasides. Du coup ils ont tous copier en silence et très très vite, j'étais très impressionnée car d'habitude y en a toujours un qui ne voit pas, qui chipote...
C'est pratique mais il y a le revers de la médaille; le danger est qu'ils ne retiennent que les anecdotes et qu'ils soient en perpétuelle demande de détails croustillants.
Répondre
M
De mon côté, j'essaie de leur montrer que je ne les abandonne pas, en les impliquant dans l'exercice demandé. Cela peut passer par des questions en rafale(s) posées au même élève qui ne se sentirait pas concerné, par la valorisation des rares réponses qu'il peut fournir ou par ma présence exclusive à ses côtés (avec tous les risques que cela comporte)pour le faire avancer pas à pas dans l'exercice posé. A moi ensuite, de me rendre compte si cet élève ne se repose pas uniquement sur mon assistance.
En bref, je les apprends à rouler à vélo : d'abord avec les petites roulettes et avec ma main posée sur la selle ; puis, quand vient le moment, quand ils ont repris confiance en eux (malgré quelques gamelles), j'enlève les roulettes. A mon sens, l'important est de leur redonner confiance en leurs capacités.
Répondre